LES FAMILLES DU DOMAINE DE WAILLY

Louis XI.png

LA FAMILLE MAUCHEVALIER

Louis XI.png

L’histoire du domaine de Wailly, actuellement connue, permet de remonter à la famille de Mauchevalier, seigneur de ces terres. En 1422, la seigneurie de Wailly fut partagée entre Guy d’Hargenlieu et Jean de Mauchevalier.

 

Les villes du département de la Somme furent rachetées par Louis XI, le 20 août 1463, à Philippe le Bon (Duc de Bourgogne) contre 400 000 écus, afin de protéger la frontière nord du royaume par une série de places fortes. Mais une trahison du roi de France lors du siège de Liège retarda leur entrée dans les possessions françaises.

 

C’est quelques années plus tard, en 1471 que les amiénois décidèrent de rallier le roi de France et firent de la capitale picarde une ville-frontière du nord du royaume de France. Pour récompenser le ralliement des bourgeois de Picardie et afin de les intégrer pleinement au royaume, le roi décida qu’ils seraient « quites des nouveaux aquestz (acquêts) qu’ilz ont fait et feront de fiefz et nobles tenemens (terres tenues d’un seigneur) sans paier finance ».

 

L’anoblissement était pour les non-nobles un moyen d’échapper à la taxe sur les francs-fiefs (fiefs nobles possédés par un roturier) qui frappait leurs possessions. Cette taxe devait compenser le fait qu’en théorie, lorsqu’un roturier faisait acquisition d’un fief, il ne pouvait plus assurer les mêmes services que le noble auprès de son suzerain. Ainsi l’anoblissement permettait de combler le décalage entre possession d’une seigneurie ou de fiefs importants et le statut non-noble.

 

C’est par une lettre écrite par le roi Louis XI à Monseigneur du Plessis, son secrétaire, que les terres de Wailly et son possesseur, Olivier de Mauchevalier, entrèrent dans la noblesse française.


Monsr du Plessis, Mons Jacques Mauchevalier m'a dit que vous differez de bailler à son père la prevosté de Beauvais que je lui ay donnée, et que vous voulez qu'il preigne autre récompense : dont je m'esbaïs, car vous savez qu'il m'a bien servy ; et pour ce ne delaiez plus, car je veuil qu'il

ait cestuy là et non autre, et qu'il le ait par sa main. Si y faites en manière que je n'en oye plus parler. Escript au Plessiz du Parc, le XXVIIè jour d'avril. Loys. (lettre de Louis XI)

Ce sont ces officiers royaux qui semblent réaliser les intégrations les plus rapides dans la noblesse grâce à leurs réseaux au sein de l’administration royale et leur proximité avec les personnages de premier plan, ce qui était le cas de la famille de Mauchevalier, chevaliers et écuyers du roi de France. Du côté du pouvoir royal, cet anoblissement permettait également de s’assurer de la fidélité des riches propriétaires terriens de l’Amiénois, devenus ses vassaux lors de l’agrandissement du royaume.